Articles correspondant à "blouse"

Une datura qui brille pour une jolie Biche

2 mai 2013

Il y a un peu plus de trois ans j’ouvrai ce blog. Je ne pensais pas tenir aussi longtemps et je suis ravie de tout ce qu’il m’a apporté : des échanges, des rencontres, de l’inspiration, des conseils…bref 3 ans de bonheur. 3 ans que je lis chaque commentaire (même si je ne réponds pas tout le temps car je suis fâchée avec les mails, si je ne réponds pas dans la minute après j’oublie…) avec bonheur, que je file découvrir vos univers . Merci donc à toutes celles qui passent par là et me laissent une trace.

Parmi ces rencontres, il y en a qui marquent plus que d’autres, qui semblent être une évidence. Il y a un an, je remarquai une petite Biche qui laissait des commentaires chez ma copine Hélène. J’ai découvert un univers de tricot, de chine, de douceur, une jolie petite rousse. Et puis il y a eu des mots qui m’ont interpellés, qui m’ont touchés et nous avons commencé à échanger des mails. J’ai réussi à me confier à cette fille comme rarement j’ai pu le faire. On s’est découverte petit à petit tout en ce disant que « nom de Dieu on avait été faite dans le même pot c’est pas possible ! ». Et maintenant c’est une belle amitié, forte, évidente…et là je dis merci le blog. Car sans lui, la petite Bordelaise que je suis, n’aurait sûrement jamais rencontré cette pétillante Picarde et ça aurait été bien dommage.

Du coup pour son anniversaire, j’ai eu envie de lui coudre quelque chose. Alors ce n’est pas évident de coudre une totale surprise : on n’est pas sûr du patron, pas sûr du tissu, bref beaucoup trop de plantage possible. Mais bon quand j’ai vu le patron j’ai su que ça lui plairait et ensuite avec du bleu marine et une pointe qui brille je savais que ça risquait de plaire.

1

Bon je me suis bien embêtée quand même sur cette blouse ! Pour assembler le haut on utilise la fameuse technique de la cuillère : technique approuvée et maîtrisée…sauf que forcément si on coud en ayant vrillé une épaule, au moment de tout retourner on a une belle surprise !!! J’ai hurlé, pesté mais finalement ça se défait bien et en 5 min l’erreur était réparée !

7

Et ensuite le deuxième arrachage de cheveux a été au moment du biais maison ! Bon définitivement le biais maison dans un voile de coton c’est pas pour moi : trop long trop souple…trop chiant ! Pour le poser, je m’agace, et je ne sais pas trop ce qui s’est passé (je pense avoir tiré dessus en cousant) une fois le biais cousu, l’encolure est toute gondolée, toute moche, faut tout défaire ! A la deuxième pose c’était mieux mais je ne suis pas ravie du résultat.

4

Pour les finitions : un joli biais en liberty. J’adore ce liberty qui me fait pensé aux toiles de Jackson Pollock. J’adorerai me coudre une robe dans ce tissu.

Pour les boutons : de jolis boutons métalliques avec une ancre en petit clin d’oeil aux vacances de ma Biche.

3

patron : Datura de Deer&Doe

tissu et passepoil : Cousette

Il me reste ma datura à vous montrer et une blouse coupée qui attend un élan de motivation qui ne vient pas…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blouse Anouk #2

25 juin 2012

Depuis le temps que je vous la promettais, voici enfin la deuxième version de la blouse Anouk.

Oui je sais, je ne me suis pas foulée pour cette version de la blouse ! Au départ je voulais juste fermer l’empiècement du haut et je ne voulais pas le doubler. J’aimais bien le petit trou sur le devant et je voulais le garder. Ensuite, j’ai sorti le plastron car si c’est pour le faire dans le même tissu c’est bien s’embêter pour rien.

 Finalement je n’ai pas gardé l’ouverture car sans empiècement et sans doublure j’aurai dû finir avec une parmenture bizarre ou du biais. Ca n’aurait pas été terrible. Donc tant pis, au diable les détails, on fait une blouse toute ce qu’il y a de plus simple. J’ai modifié complètement à l’arrache, j’ai coupé, peu sûre de moi…

Je suis donc partie avec un patron approximatif, j’étais dans une phase où j’étais moyennement motivée pour coudre donc je voulais me débarrasser au plus vite de se projet qui ne s’annonçait peu fructueux. J’ai donc cousu ça comme jamais : sans épingler, sans surfiler, en crantant …bref de la couture avec des finitions dégueulasses ! J’étais tellement persuadée que ça n’allait pas le faire…

Finalement au fur et à mesure, j’ai bien dû reconnaître que cette blouse allait être plutôt réussie. Bon tant pis elle ne sera pas parfaite mais bon après tout, mis à part les copines de couture, personne ne tripote ma blouse pour voir les finitions. Pour l’encolure j’ai d’ailleurs utilisé un biais tout simple.

 Voici donc une version Anouk qui n’a plus que le nom, néanmoins elle garde sa coupe extraordinaire, qui en fait une blouse large (pour mes hanches ) mais sans l’effet femme enceinte. Tout à fait ce qu’il me faut : une blouse, un jean, un gilet et roule ma poule on va bosser !

J’ai repris le tissu que j’avais utilisé pour doubler la mini-jupe, et du plumetis blanc que je garde précieusement. J’adore le plumetis et dès que je tombe sur un coupon je l’achète : j’en ai un beige, un blanc, un bleu foncé…je suis fan !

Après m’être bien amusée à retoucher les photos, je vous en mets une avec les vraies couleurs. D’habitude je préfère mettre des photos sans effets, mais bon faut bien s’amuser parfois !

Bonne semaine !

Au fait : j’ai eu un petit problème de virus sur mon blog mais tout est rentré dans l’ordre !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les deux font la paire #1 : Blouse Anouk

19 février 2012

Il y a quelques temps j’ai découvert grâce au blog de paunnet, une marque de patron très sympa. C’est la marque Victory patterns. J’aime tous leurs modèles, c’est une belle découverte. J’ai de suite craquée pour le patron Anouk. Enfin, je trouve une belle blouse travaillée, féminine et qui ne fait pas sac à patate.

Le problème de ces patrons, c’est qu’il faut les imprimer et qu’ils sont tout en anglais. C’est toujours pénible de scotcher 40 feuilles A4 pour décalquer ensuite son patron. Pour les explications, même si elles sont en anglais, il y a quand même pas mal de dessins. Le seule difficulté, ça a été les marges de couture. En effet selon les pièces les marges n’étaient pas les mêmes et difficile de trouver un repère précis pour les faire. Mais ce problème a été résolu à la fin de la blouse. J’ai trouvé en effet les réglages à faire sur ma machine pour avoir des marges de 1/4 ou 3/8 de pouces. Bien sûr je les ai trouvé une fois la blouse terminée, mais bon soyons positive maintenant je les connais.

La blouse est composée d’un empiècement (blanc) double, du corps (noir) avec des plis nervurés sur le devant et le dos, un plastron (en 4 parties tissu rayé) et des manches avec une patte et des poignets. Je me suis un peu embêtée pour faire les plis nervurés et aussi pour l’empiècement. Il est arrondi donc pour coudre la doublure au corps ce n’est pas très pratique. Surtout quand on est une grosse feignasse et qu’on le fait à la machine alors que je sais très bien qu’à la main cela aurait été plus joli et mieux réussi…no comment.

Au final, j’aime beaucoup cette blouse. Je pense la refaire en faisant quelques modifications : j’aimerai la faire avec des manches longues, la raccourcir un peu et la faire moins large en bas, et faire l’empiècement du devant en une seule pièce et non doublée. J’ai déjà les tissus en tête, et surtout dans mon stock.

On ne voit pas très bien sur les photos, mais le tissu noir est légèrement transparent avec des rayures plus foncées noires. Pour les photos, on dit merci à Alisboa et Sonietchka pour la séance photo. On s’est bien marrée à faire ça dans le froid, au milieu des canards, à se changer dans les toilettes publiques…

Patron : anouk de victory patterns

Tissu : noir (toto) blanc (sacré coupon c’est une chute de la robe dont on ne doit plus parler) rayures (cousette)

A très vite pour la deuxième pièce.

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est lundi …

12 avril 2010

 

Et oui c’est lundi la semaine recommence (bon je ne me plains pas trop je suis en vacances vendredi). Je ne suis pas trop inspirée pour introduire ma tunique Oslo de C’est dimanche. Là je dois bien avouer que ma grand-mère m’a aidé car c’était mes premières manches et j’avais tellement mal décalqué et reporté le patron, que rien ne tombait bien. Le patron est très bien fait c’est juste moi qui ne suis pas très douée. Au final ça donne une tunique avec un léger effet femme enceinte (mais c’est pas très grave au final) et les épaules sont peut-être un poil limites. Si je refais ce modèle, faudrait que j’élargisse un peu les épaules (si quelqu’un sait comment on fait je suis preneuse car je parle mais je ne sais pas du tout comment on fait). Mis à part ça elle me plaît beaucoup et j’avoue quelle fierté de porter quelque chose que l’on a fait de ses propres mains. Et puis quand une personne vous dit « Elle est chouette ta blouse » et bien quelle fierté de répondre complètement hystérique -heu- sur un air nonchalant « C’est moi qui l’ai faite!!! »

Patron Blouse Oslo
Tissu et boutons Diffuse Laine

Maintenant je vais devoir attendre la fin de semaine pour récupérer ma MAC qui est en réparation…non je n’ai pas tiré comme une brute le tissu coincé dans le trou et non je n’ai pas cassé le boîtier de je ne sais plus quoi d’ailleurs. Encore quelques jours de frustration (je venais juste de commencer ma première robe d’un patron japonais en plus) et j’ai deux semaines pour coudre tranquille.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un grand moment de solitude

11 avril 2010

Pour ma première couture en solo, c’est-à-dire sans l’aide de mamie (à qui je dois un grand merci pour sa patience!!), j’ai décidé de me lancer dans un patron des intemporels pour la naissance d’une cousine. J’ai commencé par une petite robe qui a l’air toute simple à faire, même si je n’ai RIEN mais absolument RIEN compris aux explications du bouquin. On ne se décourage pas et c’est parti…mais voilà qu’en errant sur des blogs je vois une version plutôt sympa de la robe: la parmenture initiale est allongée pour faire la taille de la robe et la robe, elle est raccourcie…Vous suivez? Bref première couture solo, pas de mamie dispo, comprends rien aux explications et je me lance dans une modif dès le premier essai. Les couturières aguerries vont rigoler car cela semble compliqué mais les modifications sont en fait minimes, néanmoins faut bien avouer que j’étais très fière de mon idée mon honteux copiage…jusqu’à l’assemblage, la couture (trop belle en plus pour une foie) et là ben forcément c’était cousu à l’envers!!!! Ca arrive c’est comme ça que l’on apprend comme on dit. Que cela ne tienne, je découds, je réfléchis…j’épingle, je vérifie c’est bon on coud, on crante, on retourne et là vous avez devinez que c’était encore monter à l’envers…je rage!!!!Bon je passe les étapes mais la robe a été donc just found out i have herpes cousue trois fois et la dernière fois moins bien que les deux précédentes. GRRRRRRRRRRR!!!

Pour le bloomer c’est encore plus la honte quand j’ai coupé la pièce, je l’ai retournée dans tous les sens et la seule pensée qui venait: Il est où le cu-cul, elle est où la tê-tête?? (désolée pour la référence à deux balles!!). Impossible de comprendre comment monter ce bloomer, et là on se sent vraiment seule. Heureusement en cherchant j’ai trouvé un tuto (ici) et j’ai réussi à coudre le fameux bloomer je me suis sentie moins bête car d’autres ont dues aussi se sentir seule…

Voici la bête!!! Les photos sont vraiment horribles mais pour ma défense elles n’étaient pas destinées à ce  blog et j’ai déjà offert l’ensemble…

Voilà la robe sans les boutons (c’est n’importe quoi ce post : photos moches, travail à moitié fini!!).

Et pour finir un petit zoom pour voir les motifs du tissu.

Patron Intemporels pour bébé

Tissu Diffuse Laine

Rendez-vous sur Hellocoton !