Articles correspondant à "deerdoe"

Une datura qui brille pour une jolie Biche

2 mai 2013

Il y a un peu plus de trois ans j’ouvrai ce blog. Je ne pensais pas tenir aussi longtemps et je suis ravie de tout ce qu’il m’a apporté : des échanges, des rencontres, de l’inspiration, des conseils…bref 3 ans de bonheur. 3 ans que je lis chaque commentaire (même si je ne réponds pas tout le temps car je suis fâchée avec les mails, si je ne réponds pas dans la minute après j’oublie…) avec bonheur, que je file découvrir vos univers . Merci donc à toutes celles qui passent par là et me laissent une trace.

Parmi ces rencontres, il y en a qui marquent plus que d’autres, qui semblent être une évidence. Il y a un an, je remarquai une petite Biche qui laissait des commentaires chez ma copine Hélène. J’ai découvert un univers de tricot, de chine, de douceur, une jolie petite rousse. Et puis il y a eu des mots qui m’ont interpellés, qui m’ont touchés et nous avons commencé à échanger des mails. J’ai réussi à me confier à cette fille comme rarement j’ai pu le faire. On s’est découverte petit à petit tout en ce disant que « nom de Dieu on avait été faite dans le même pot c’est pas possible ! ». Et maintenant c’est une belle amitié, forte, évidente…et là je dis merci le blog. Car sans lui, la petite Bordelaise que je suis, n’aurait sûrement jamais rencontré cette pétillante Picarde et ça aurait été bien dommage.

Du coup pour son anniversaire, j’ai eu envie de lui coudre quelque chose. Alors ce n’est pas évident de coudre une totale surprise : on n’est pas sûr du patron, pas sûr du tissu, bref beaucoup trop de plantage possible. Mais bon quand j’ai vu le patron j’ai su que ça lui plairait et ensuite avec du bleu marine et une pointe qui brille je savais que ça risquait de plaire.

1

Bon je me suis bien embêtée quand même sur cette blouse ! Pour assembler le haut on utilise la fameuse technique de la cuillère : technique approuvée et maîtrisée…sauf que forcément si on coud en ayant vrillé une épaule, au moment de tout retourner on a une belle surprise !!! J’ai hurlé, pesté mais finalement ça se défait bien et en 5 min l’erreur était réparée !

7

Et ensuite le deuxième arrachage de cheveux a été au moment du biais maison ! Bon définitivement le biais maison dans un voile de coton c’est pas pour moi : trop long trop souple…trop chiant ! Pour le poser, je m’agace, et je ne sais pas trop ce qui s’est passé (je pense avoir tiré dessus en cousant) une fois le biais cousu, l’encolure est toute gondolée, toute moche, faut tout défaire ! A la deuxième pose c’était mieux mais je ne suis pas ravie du résultat.

4

Pour les finitions : un joli biais en liberty. J’adore ce liberty qui me fait pensé aux toiles de Jackson Pollock. J’adorerai me coudre une robe dans ce tissu.

Pour les boutons : de jolis boutons métalliques avec une ancre en petit clin d’oeil aux vacances de ma Biche.

3

patron : Datura de Deer&Doe

tissu et passepoil : Cousette

Il me reste ma datura à vous montrer et une blouse coupée qui attend un élan de motivation qui ne vient pas…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sureau de Noël !

3 décembre 2012

Dès que j’ai vu ce tissu, j’ai de suite eu envie d’en faire une sureau, comme d’habitude vous me direz. J’ai trouvé cette petite merveille chez Diffuse laine à Gradignan (33), au passage c’est une tuerie cette boutique….mon banquier confirme ! C’est un super jersey, il ne s’étire pas trop donc ps trop difficile à coudre…enfin en théorie.

J’ai bien sûr mis une aiguille jersey avant de me lancer. Pourquoi je n’ai pas tout assemblé à la surjeteuse ? Ben parce que je suis un peu nouille sur les bords, et que je maîtrise moins bien mes marges de couture sur la surjeteuse. Et à la machine, l’aiguille était un peu trop grosse je crois, et du coup elle ne traversait pas le tissu, l’entraînait dans la machine, bref j’ai cru la perdre plusieurs fois. C’est à ce moment que j’ai décidé de finir à la surjeteuse. Je passe les moments où j’ai cousu avec le pied de biche relevé, fils qui merdouillaient…vous connaissez sûrement ce moment où vous devriez vous arrêtez, mais vous vous acharnez en dépit de tout bon sens !

Finalement j’ai abandonné et repris plus tard, après avoir pesté pendant plus d’une heure à défaire mes boulettes. J’avais prévu de lui faire des manches longues, mais après plusieurs essais, les manches 3/4 cassaient un peu le côté pyjama/robe de la mère noël. Et du coup pas besoin de les reprendre, un peu larges c’est pas mal. (bon ok trop peur de faire une boulette !)

Robe sureau de Deer&Doe T38

jersey de diffuse laine Gradignan (33)

Pour les finitions, je ne me suis pas cassée la binette (ah encore une expression ridicule par ici) : un coup de surjeteuse (ou pas) un rentré et basta ! Voilà encore une mission accomplie pour notre robe Sureau !

Et comme vous avez pu le remarquer, j’ai installé mon sapin. C’est la première fois que j’en fais un, et je suis très contente du résultat. Ca met du baume en coeur et j’avais besoin d’un peu de légèreté.

Je m’en retourne à mes divers projets tricots et crochets. Rien ne va plus, j’ai un gilet, un pull dans la poche de la honte : entendez par là, projet abandonné pour diverses raisons. J’ai envie de commencer mille choses, je papillone, je vous jure ma p’tite dame, ya plus d’saison !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Airelle version robe

19 octobre 2012

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Par moment c’est vraiment ma devise.  J’ai donc décidé de faire la jolie blouse Airelle en version robe.

J’ai trouvé ce joli coupon il y a peu de temps. C’est un coton avec l’intérieur gratté donc tout doux. Le motif est très joli, ce sont des chevrons très fins noirs et bordeaux. Du coup sur les photos on dirait presque du prune. Alors autant ce tissu est très beau, tout doux et fluide…autant c’est juste une m*ù^$* à coudre. Déjà il s’effiloche, comme rarement j’ai vu, c’est simple on le touche, et il a trois rangées de fils qui se barrent. Et quand on le coud, en fait l’aiguille limite le déchire. Bref c’est une catastrophe.

Pour le tissu noir, c’est un simple voile de coton. J’ai donc cousu en double l’empiècement et les poignets. Pour le col j’ai entoilé une fois. Et j’ai surtout cousu ce haut deux fois. La première fois j’avais entoilé les côtés du col, du coup impossible de bien retourner la parementure. J’ai essayé de rattraper le truc, mais ça a été de pire en pire. Il me restait pas mal de tissu, donc j’ai décidé de tout recommencer.

Voilà j’ai recoupé le haut : j’ai tracé un trait à la taille et j’ai rajouté le marges de couture. Ensuite j’ai cousu la jupe de Sureau dessus, et fais une coulisse pour mettre un élastique. Alors ne me demandez pas pourquoi mais le dos est bien plus froncé que le devant. J’ai tellement galéré sur cette robe qu’à la fin, je ne l’aimais même plus. Après une séance photo à la va-vite avec le chéri, je peux finalement dire que oui je l’aime bien !

Et maintenant je vous montre une photo du col et de l’empiècement. Le seul hic c’est que mon entoilage est blanc et cela se voit un peu…

Patron : airelle de Deer&Doe

tissu: coton imprimé Sacré coupon et voile de coton noir de chez Toto

Et puis pour les parisiennes, petit rappel, c’est demain l’après-midi Deer&Doe chez Brin de cousette. Je compte bien y passer, j’espère bien croiser certaines d’entre vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Belladone !

26 septembre 2012

Si vous n’êtes pas trop saturée de Deer and Doe, je vous présente ma version de la robe Belladone.

Vous vous doutez bien que ce qui m’a vraiment plu dans cette robe, c’est cette magnifique découpe de dos. J’adore les robes avec des décolletés dans le dos, le seul problème c’est toujours ce satané soutif que l’on ne peut pas cacher. Ici c’est parfait il est entièrement caché ! Comme vous pouvez le voir sur cette photo j’ai choisi de mettre la fermeture éclair sur le côté pour bien mettre en valeur le dos. L’avantage c’est que notre finition de dos est parfaite, l’inconvénient, c’est que je me tortille pas mal pour rentrer dedans !

J’aime aussi dans cette robe sa coupe hyper flatteuse ! Malgré certaines formes plus ou moins assumées, elle met tout ça magnifiquement en valeur. Par contre j’ai dû faire une modification sur le patron : j’ai raccourci un peu le dos. Et oui je me suis rendue compte que mon mètre 68 est porté par de grandes jambes (ça c’est cool) mais un petit buste donc j’ai souvent les fringues qui baillent un peu dans le dos. La plupart du temps , cela ne pose aucun problème mais pour une robe cintrée comme ça, oui ! J’ai tout simplement assemblé le dos et la jupe en partant des côtés en faisant bien correspondre les deux morceaux, et pour finir au niveau du milieu dos j’ai laisé dépasser le dos de 3cm à peu près pour résorber ce trop plein de tissu.

Marylin sort de ce corps !

La jupe a une belle ampleur, elle est légèrement arrondie et Eléonore a pensé à mettre une parmenture pour la finition et ça c’est vraiment génial. Je ne sais pas pour vous, mais déjà faire un ourlet ça me gave mais alors faire un ourlet propre bien arrondi…mission impossible ! Ah oui j’ai oublié de dire que j’ai souligné toutes les découpes avec du passpoil noir !

Pour une fois je partage avec vous l’avis de mon mec sur cette photo : « Mouahahahahahha on dirait que tu attends un client !!! »

Grrrrrrrrrrrrrrrrrrr tu comprends rien!

Mesdames (je doute qu’il y ait beaucoup de messieurs dans le coin), j’espère que personne n’aura eu la même pensée ! J’aurai pu taire cette information mais ça m’a fait tellement rire qu’après tout faut bien rigoler un peu de soi (surtout quand on a un blog où on s’affiche en long en large et en travers!).

Revenons à nos moutons ! Au finale cette robe est bien cousue (je me suis vraiment appliquée pour ces patrons), j’aime le résultat…mais je ne suis pas sûre de beaucoup la porter. Je m’explique, il m’a fallu deux robes pour en arriver à cette conclusion. La première robe est la danièle. En fait ces deux robes ont de belles découpes qui mettent en valeur. Pour une fois, j’ai laissé mes tissus à motifs et pris un peu d’uni pour pouvoir un peu assortir ces fringues à ma garde robe. Et au final, le résultat c’est que ces deux robes sont ma foi bien belles, mais trop habillées et madame pour moi. La preuve la Danièle, je l’ai mise surtout pendant les fêtes de Noël, une soirée d’anniversaire. Maintenant je sais : ces belles robes près du corps, je les aime mais pour les assumer il me faut des tissus un peu bariolés pour casser le côté trop habillé qui ne me correspond pas du tout.

Tissu : gabardine du marché St Pierre

patron : Belladone de Deer&Doe

Même si je pense la porter peu, je suis contente d’avoir une robe qui peut faire habillée. Ben oui j’avais rien à me mettre pour les soirées chez l’Ambassadeur !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Newsletter

5 juin 2012

A la demande générale , bon ok deux personnes c’est presque pareil, j’ai installé une newsletter. J’espère qu’elle fonctionnera, je ne suis pas sûre à 100% de moi. Si une ou deux personnes veulent bien m’envoyer un mail pour me dire si elles l’ont bien reçu, je ne suis pas contre !

J’en profite pour vous remercier pour vos gentils petits mots pour le nouveau design ! D’ailleurs pour celles qui ne sont pas encore au courant, j’ai oublié de parler un peu plus de Nessie. Je m’excuse d’avance de la re-dite mais dans le doute …

Voilà cette fille est juste pleine de talent ! Elle sait manier son ordi comme pas deux : c’est la  fondatrice du site Thread and needles, elle crée de jolis blogs. Mais la demoiselle ne se contente pas d’être une geekette de génie, elle a aussi des doigts en or : elle coud et crochète à merveille ! Ajoutez à ça une bonne dose d’esprit d’initiative et vous obtenez une fille super (je ne vous parle même pas de ses qualités humaines je risquerai de passer pour une groopie !) qui met tout son savoir dans un magnifique projet :

Voilà je suis fière de vous présenter le projet de mon amie : une superbe marque de patron en pleine création que vous pourrez suivre sur le blog de Deer&Doe.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !