Articles correspondant à "haut"

Cap ou pas cape ?

16 octobre 2011

Et bien j’suis cap de me faire une cape. D’ailleurs je suis cap depuis plus d’un mois. En effet j’ai cousu cette cape mi-août et elle est finie depuis presque un mois et demi ! Pourquoi ai-je attendu aussi longtemps ? C’est très simple : pas envi, pas le temps, il faisait trop chaud…bref plein d’excuses mais finalement c’est Mag qui s’y colle .

Cette cape vient du burda d’août 2011 et le tissu vient de sacré coupon. Voilà pour les détails fournitures, passons à la technique. Cette cape est composée de 6 morceaux, pour chaque couture j’ai surpiqué de chaque côté (non non ce n’était pas long du tout ! ) et j’ai décidé de doubler toute la cape. Fastoche sauf pour la fente où il doit y avoir une manière de la doubler car moi ça a été un gros gros bidouillage moche à l’intérieur. Mais à l’extérieur on ne voit rien. Si quelqu’un a un tuto pour doubler une fente je prends !

Le petit détail sympa de cette cape c’est l’encolure carrée et les boutons cachés. Je suis plutôt contente du résultat : c’est propre, bien fini…MAIS…une cape….c’est sacrément pas pratique.

Oui j’ai voulu faire ma modeuse, genre je suis à la pointe de la mode et la cape c’est tendance alors banco. Je me doutais bien que cette petite chose ne serait pas trop pour moi mais bon. Comme le disait très bien Hélène la cape c’est joli en photo. Dans la vraie vie, ben on ne peut rien faire, rien porter, on ne sait pas où mettre ses mains, dès qu’on veut attraper quelque chose rien ne va plus !

Un autre inconvénient, mais celui-ci propre au modèle c’est que la coupe donne l’impression d’avoir des épaule de nageuses de l’ex-URSS ! Ce n’est pas très joli.

D’ailleurs j’ai un petit de ma classe qui m’a dit : « Maîtresse, on dirait que tu as une cape de Batman !!! » Héhé tu n’as pas encore vu mes collants de Robin toi ! Jaloux !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blouse adorée

23 août 2011

Je vous présente, mon vêtement cousu préféré à ce jour. J’avais vu la version de Marion et j’ai complètement craqué sur ce modèle. J’aime l’élégance simple de ce haut qui va aussi bien avec une petite jupe, qu’un jean.

Ce modèle, ici du fait main juin 2011, est très simple à coudre, même le col. Je n’ai pas trop suivi les explications et j’ai un peu fait les choses à ma sauce. Le tissu est un mélange de coton et viscose gris légèrement chiné.

J’ai découvert la viscose et j’aime beaucoup cette matière. Le seul problème c’est au moment de reporter le patron et de couper. Étant donné que ce tissu est très souple, il bouge énormément ce qui complique sérieusement cette partie déjà pas rigolote du tout du travail.

J’ai tout de même réussi pour la première fois à soutenir les manches sans faire de fronces. Pour cela, j’ai bien épingler très régulièrement et formant de léger plis. Je n’ai pas passé de fil de fronce. Ensuite j’ai bâti et enfin j’ai cousu. Et au final pas un pli sur le devant. J’étais fière de moi (sauf au moment de retourner la manche…j’avais cousu celle-ci à l’envers…héhé on ne se refait pas!).

Pour une fois la séance photo avec mon homme s’est bien passée. Forcément c’est plus rigolo quand je prends pour prétexte de tester le nouvel appareil. Et c’est vrai que l’on a bien rigolé.

Et pour finir avec cette jolie blouse et une bonne séance de photo, voici le détail du col, avec l’empiècement sur le devant.

Bonne semaine !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petit haut d’automne

8 août 2011

Je sais ce n’est pas encore l’automne, la rentrée, les feuilles qui tombent…et pourtant le temps nous y fait penser chaque jour. Ma garde-robe été est bien (trop) fournie, mais celle d’automne-hiver est plutôt pauvre. Vous n’y trouverez que des jeans, pulls et une ou deux robes. Ma mission est donc de la remplir. Je ne compte pas repasser l’hiver fâchée avec ma MAC comme l’année dernière. Pour cela ma devise : rien ne me fait peur ! Il me faut donc des hauts, des tuniques, des robes et des jupes, voire un short et un pantalon.

Commençons par un petit haut qui a eu l’honneur de passer le premier sous le pied de biche de la nouvelle MAC. J’avais envie d’un projet simple et rapide pour tester le plus vite possible cette dernière. J’ai pris un de mes livres japonais préféré, un joli coupon de coton très très fin et donc très très transparent, et c’est parti mon kiki!

Et bien une fois n’est pas coutume, j’ai pris la taille L du livre et je ne suis pas serrée ni à l’encolure ni aux emmanchures. Par contre les explications pour monter les manches sont bien foireuses et j’ai bidouillé pas mal !

Ces photos ont bien été prises il y  a quelques jours et non en octobre dernier. Je suis désolée de m’étendre autant en considérations météorologiques mais ce temps est trop déprimant !

J’ai fait quelques modifications au patron : j’ai doublé le haut comme une barbare, et j’ai allongé la longueur que j’ai redessinée en arrondi. J’ai donc posé un biais pour faire l’ourlet.

Elle sera parfaite pour cet automne avec éventuellement un petit col-roulé dessous. Faut que l’on m’explique quand même pourquoi les 3/4 de la collection prêt-à-porter féminine est à manche courte, tout en coton, voire en soie. Je suis la seule à vraiment me cailler l’hiver et vouloir des manches longues ??!!!!

Inutile de préciser que si je tombe enceinte je pourrai porter ce haut jusqu’au 9ème mois même si je prends 20 kg ! (du calme les copines ce n’est pas pour maintenant !)

Je remercie vivement Magali qui a bien voulu faire les photos. Et je vous assure que ce n’est pas une mince affaire. Je ne sais pas comment vous êtes vis-à-vis de cette étape. J’aime faire de belles photos car je trouve ça plus joli à regarder et à lire, mais je déteste être devant un objectif, je ne sais plus sourire naturellement, je ne sais pas comment me positionner, où mettre mes bras…bref c’est un calvaire et pour moi et pour celui qui doit essayer de tirer le meilleur de tout ça. Peut-être qu’un jour je serai hyper à l’aise et que je me prendrai pour un mannequin avec des supers poses…ou pas !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Fête des pères : suite et fin !

25 juillet 2011

Il y a quelques semaines je vous avez montré cette « chemisette »  qui n’est pas une chemisette mais je ne sais pas comment appeler ce haut dans le jargon de la mode. Mon père a bien voulu se prêter au jeu des photos mais bon pas trop longtemps quand même : 5 minutes de poses et 6 de soleil et voilà notre séance photo finie.

Mon père a beaucoup aimé et l’a même portée lors d’un repas en famille. Je ne crie pas victoire trop vite car il est plutôt du genre tenue de bricolage que vêtements derniers cris ! Dans tous les cas, je suis convaincue, cela lui va bien et j’aime bien le résultat.

 

Ayons tout de même un avis critique : je n’aime pas trop ces manches qui sont censées s’arrêter juste avant le poignet. On va dire que mon père n’a pas remarqué ce petit détail.

Voilà je vous avez promis des créas…et je vous fait du neuf avec du vieux…je suis une escroc !

qui attend le soleil et son appart pour vous montrer une belle robe que j’aimerai porter, au passage, avant l’été prochain !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Boléro noir à trous trous

1 juillet 2011

Je commence à cibler un peu plus mes goûts en tricot. J’aime les trous-trous. J’adore tricoter de la dentelle et j’aime surtout son rendu. Ce petit boléro a juste une ligne de trous sur chaque devant et deux rangées sur chaque manche.

Oui il y a une petite invitée surprise. Mon chat est une vrai commère. Elle guette le moindre mouvement chez les voisins.

J’ai commencé ce boléro il y a quelques mois déjà et franchement ça n’a pas été le boléro de Ravel mais plutôt celui de l’horreur. Déjà faut bien avouer que les devants ne sont pas très marrants à tricoter, on augmente d’un côté tous les 4 rangs et on diminue de l’autre tous les 2 rangs brefs de quoi en perdre son latin (dominus-domine-dominum-domini-domino-domino, non finalement j’ai des restes). Ensuite vient mon moment préféré: tout assembler. Hop c’est parti on épingle un devant, le deuxième…c’est marrant mais ils n’ont pas du tout la même taille. Mince alors maintenant il faut utiliser le plus de neurones possibles, bien regarder ces petites barres…afin de détricoter le « bon » mauvais devant. Ensuite j’ai attendu d’avoir quelques heures au calme pour le tricoter car je me répète il n’est pas très facile.

Et revoilà la sous-préfète

(cf la cité de la peur)

Ca y est c’est parti on coud. Bon premier devant ok, on attaque le deuxième…Hum hum c’est rigolo ça j’ai inversé les deux devants…Alors autant découdre en couture c’est pénible, mais pour le tricot c’est à la limite de l’insupportable ! Bon après quelques mots doux pour mon tricot et surtout pour mon inattention…les deux devants sont cousus. Je vous épargne le détail de chaque morceau mais je les ai TOUS, je dis bien TOUS, épinglés et commencés à les coudre à l’envers. Non aucune remise en question, c’est le tricot maudit, rien à voir avec moi.

Mais attention ce n’est pas fini. Pour fermer ce boléro, il fallait faire 6 boules au crochet et ensuite une chaînette. J’ai tant bien que mal fait mes 6 boules, elles n’avaient pas du tout la même forme, je n’arrivais pas trop à les fixer, bref j’ai opté pour des attaches style manteau russe. Là encore je ne vous raconte pas la flemme de coudre ces trois attaches. J’ai finalement échangé cette tâche contre un découd-vite et une jupe à surpiqûre. Je ne dévoilerai pas la propriétaire pour ne pas gâcher la surprise mais encore une fois merci MSS !

Après tous ces déboires je suis ravie de ce boléro mais franchement à quel prix !

Et pour finir les petits détails.

Fil Aviso de Phildar

Modèle catalogue tout bio.

♥ Bon weekend à toutes ♥

 

Rendez-vous sur Hellocoton !