Articles correspondant à "homme"

C’est l’histoire de ratés…

9 novembre 2013

DSCF1830

Et oui ce col est le résultat d’une série de projets ratés… En premier lieu j’avais acheté cette laine pour faire un gilet au crochet phildar avec plusieurs copines d’IG : notamment  Clm , Elodie ou FlavieB Finalement après avoir fini le dos et et les devants, je n’étais plus trop sûre du rendu. J’ai donc laissé tomber. J’avoue avoir un peu regretté lorsque j’ai vu ceux des copines. Bon je suis sûre que je ne l’aurai pas porté souvent donc ce n’est pas grave.

Deuxième projet : un pull large comme je les aime en ce moment : patron maison en jersey tout simple rayé d’un rang de mousse histoire de donner un peu de relief au tout. Et là gros mystère : mon échantillon est bon, ma règle de 3 aussi et mon pull a genre 20 cm de circonférence en trop ! Je me demande si c’est parce que j’ai tricoté mon pull en rond. J’ai découvert il y a peu grâce à Nina qu’il fallait faire des échantillons pour les tricots circulaires…le problème vient peut-être de là !

1

Vous avez vu la largeur de la bête ? C’était ingérable en pull ! Forcément je m’en suis rendue compte j’avais déjà tricoté genre 30 cm de hauteur ! J’ai tout d’abord été dans une phase de déni : Non ce ne sera pas trop large, et de toute façon j’aime les trucs larges…Bon ensuite je me suis raisonnée et j’ai même pensé tout recommencer ! Mais franchement je commençais à en avoir marre de cette laine et surtout j’avais vraiment besoin d’un nouveau projet !

DSCF1823

patron maison

laine : partner 3.5 phildar

DSCF1827Donc voilà j’ai continué à tricoter et je me suis dit que cela ferait un très beau snood pour mon homme. Monsieur ne voulant pas poser (même tête coupée) sur mon blog, je m’y suis collée. Alors vous allez devoir me croire sur parole mais ce vert lui va très bien ! Il est châtain clair (voire blond) avec les yeux verts et ce snood lui sied à merveille ! En plus je trouve que ce jersey rayé de mousse fait très masculin : il est graphique tout en étant suffisamment simple pour que monsieur le porte. Et le loupé niveau largeur du pull est parfait pour le col : il est bien prêt du cou, bien enveloppant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La chemise de bûcheron

27 janvier 2013

Sans titre-1

Après un mois et demi de travail (plus ou moins intensif) je suis fière, voire même gavé fière, de vous présenter ma première couture pour mon chéri ! Ça m’a pris un peu avant noël, et un matin j’ai eu une envie soudaine de lui faire une chemise. J’ai investit dans le patron Negroni de Colette. Alors pour cette première, pas envie de me louper, je me suis appliquée comme jamais ! Déjà j’ai fait une toile pour être à peu près sûre de la taille !

IMGP6351

Franchement le patron est juste génial ! J’aime son côté très légèrement rétro et surtout les explications sont limpides et hyper astucieuses, j’ai appris plein de choses en faisant cette chemise ! Déjà premier challenge: le raccord de carreaux, car ma première tentative avait été un fiasco total. J’ai donc suivi à la lettre le tuto de Colette, et vraiment il n’y a rien de complexe. Plus d’excuses, vous ne pouvez plus louper vos raccords 😉

IMGP6358Je ne mentais pas, raccord parfait !

Pour les détails, je me suis amusée à couper les poches et l’empiècement dos dans le biais, et j’ai doublé l’empiècement, les poignets et la parementure dans un  voile de coton bleu marine. Encore une fois je me répète mais la patron est top, toutes les étapes s’enchaînent et sans t’en rendre compte tu as cousu la patte de boutonnage, le col sans aucune difficulté. En plus tout est fait pour qu’il n’y ait aucun bords à surfiler : des ourlets, coutures anglaises partout.

IMGP6362

Maintenant je dois bien l’avouer, j’ai eu un beau loupé : la patte de poignet. En fait j’ai tout cousu en une aprem jusqu’aux manches, là j’ai eu la flemme pendant plusieurs jours de me mettre aux pattes. Je me motive enfin un mercredi : je couds ma patte tranquillement, tout se passe bien, elle est belle je suis fière…jusqu’à ce que je me rende compte que je l’avais cousue au mauvais endroit, j’avais pris un repère du pli au lieu du repère de la patte. Et là franchement, tu as les boules d’avoir mis ton aprem à faire cette p***** de patte pour finalement jeter ta manche et recouper ! Bon du coup la chemise a encore attendue plusieurs jours…

IMGP6357bis

IMGP6377

Après ce petit contre-temps, plus de soucis sur la chemise. Elle s’est finie tout doucement avec 9 boutonnières, et ses 9 boutons cousus mains ! Faudrait vraiment que j’essaie de les coudre à la machine !

Jusqu’à la dernière minute, j’ai eu peur qu’elle ne lui aille pas, mais après essayage, elle tombe parfaitement et surtout le propriétaire est absolument ravi de sa chemise. Tellement qu’il ma demandé  » Mais, heu, c’est aussi solide que dans le commerce ? » ben je pense mon chéri, enfin j’en sais rien, je crois « Non parce que je compte bien la mettre souvent, pas une fois en passant » ! J’en conclus donc qu’il l’aime :)

Sans titre-2Ouais, il se la pète un peu !

Désolée pour cette avalanche de photos, mais c’est vraiment une des coutures dont je suis la plus fière, alors j’en profite un peu. Je pense que je lui en ferai d’autres, d’ailleurs la prochaine commande c’est une chemise à motifs. Cette fois, je ne choisirai pas le tissu seule, car je ne suis pas sûre que nous ayons la même définition du motif. Mais ce n’est pas pour de suite, peut-être pour le printemps…

IMGP6372

patron Negroni de Colette

Tissu coton à carreaux et voile de coton marine de chez Diffus’Laine à Gradignan (33)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fête des pères : suite et fin !

25 juillet 2011

Il y a quelques semaines je vous avez montré cette « chemisette »  qui n’est pas une chemisette mais je ne sais pas comment appeler ce haut dans le jargon de la mode. Mon père a bien voulu se prêter au jeu des photos mais bon pas trop longtemps quand même : 5 minutes de poses et 6 de soleil et voilà notre séance photo finie.

Mon père a beaucoup aimé et l’a même portée lors d’un repas en famille. Je ne crie pas victoire trop vite car il est plutôt du genre tenue de bricolage que vêtements derniers cris ! Dans tous les cas, je suis convaincue, cela lui va bien et j’aime bien le résultat.

 

Ayons tout de même un avis critique : je n’aime pas trop ces manches qui sont censées s’arrêter juste avant le poignet. On va dire que mon père n’a pas remarqué ce petit détail.

Voilà je vous avez promis des créas…et je vous fait du neuf avec du vieux…je suis une escroc !

qui attend le soleil et son appart pour vous montrer une belle robe que j’aimerai porter, au passage, avant l’été prochain !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Fête des pères

13 juin 2011

Je sais j’ai une semaine d’avance, mais vu que la personne concernée ne vient pas ici et que je ne le verrai que début juillet je peux décider de vous montrer son cadeau maintenant. Et oui je suis une gentille fille à son papa et je lui ai fait un petit cadeau (je dois d’ailleurs faire celui de ma mère). Alors pour les hommes, les cadeaux c’est la galère ! C’est vrai une fille vous lui prenez un foulard, un bijou … même si elle en a déjà beaucoup elle sera toujours contente d’en avoir un autre. Et puis en plus on peut trouver pour tous les budgets. Mais les hommes ? Tout dépend, il est vrai de l’homme, mais que ce soit mon père, mon frère ou mon chéri, le constat est le même. Pour les fringues, soit cela ne les intéresse pas trop, soit ils sont très difficiles…après chacun a sa passion mais souvent celle-ci coûte chère : MAC et aviation pour chéri (oui tout à fait dans mes moyens), le bricolage et technologie dont il ne sait pas se servir pour le père (idem) et pour le frérot…vous voyez je ne saurai même pas trouver !

Malgré un intérêt que partiel pour les vêtements, j’ai quand même décidé de coudre quelque chose pour lui en me disant qu’il était obligé de le porter vu que c’est sa fille qui l’a fait. Maintenant que l’on est parti du postulat que mon père porterait ce que sa fille lui a cousu avec tout son amour, il fallait trouver le patron et le tissu. Pour le tissu c’était facile il me restait du lin de mon pantacourt, en effet il faut du sobre et de l’agréable  à porter. Maintenant pour la patron et bien je n’ai pas eu le choix. En effet mon père porte des chemises à peu près une dizaine de fois par an (noël, jour de l’an, anniversaire…) et puis je n’avais pas trop envie de me lancer. J’ai donc choisi le haut du burda de juin. Et pour la taille j’ai pris la plus petite et je crois les doigts pour que ça lui aille.

patron 138 juin 2011

lin du marché

Cette « non-chemise » je l’ai bichonnée: marge de couture de 1,5cm comme le dit burda, tout marquer au fer avant de coudre…alors oui c’est un tout petit peu plus long mais j’avoue que coudre quand tout est bien plat et que rien ne bouge c’est beaucoup plus facile !

Moralité : ne pas faire ça feignasse et utiliser son fer ça change la vie !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !